Valseuse d'encre de plume

Valseuse d'encre de plume

Poussière de Lune

Poussière de Lune

 

La lune dans sa robe d’épouvante

 

 

 

La lune m’observe, avec attention

Comme la Mona Lisa de Da Vinci

Son regard suit mes gestes polissons

Elle m’effraie jusque tard dans la nuit

 

La lune épie chaque recoin de ma vie

De quoi se méfier à jouer les impolies

Elle semble ni méchante ni gentille

Elle reste curieuse et impassible

 

Avec son air nous prenant de haut

L’astre me donne de sacrés frissons

Je redoute qu’elle m’espionne à nouveau

Préjugeant chacune de mes intentions

 

Alors mon sommeil plus que troublé 

M’envoie une mission à compter 

Ni moutons ni heures passées

Mais bien les étoiles, bonjour la nausée

 

La lune contemple mon attitude de femme

Le silence nocturne perturbe mes rêves

Alors une musique soûl m’accompagne

Un nuage installe, entre nous, une trêve

 

Je n’ose me changer face à son regard

Mais elle insiste, tiraillant ma pudeur

J’avale enfin un somnifère, un peu tard

Et dors le jour, ratant le cursus à dix heures

 

Je me réveille d’effroi à nulle heure, 

Car j’aperçois la dame blanche avec frayeur

C’est reparti pour un nouvel affrontement

Mais la lune répand une pincée du firmament 

 

Groggy, je n’aie plus la moindre angoisse, 

Était-ce un simple mirage, un message?

La lune me jette un clin d’oeil complice

Je rougis et souris en cet instant propice

 

La lune est mon alliée à présent

Finis les grincements de dents

Le cycle rentre enfin dans l’ordre

Semant folie et toute discorde

 

 

 

Capture d’écran 2019-03-24 à 14.51.12.png

 

 

Tous droits réservés

claessens Romane

Numéro 015



22/05/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres